But first, coffee ! 

    B O R N  ∗  T O  ∗  E A T   

 Lundi, 3 août 2015



Il y a de ça quelques jours, je vous disais que j’étais coincée dans le No Man’s land des adultes en devenir. Crise de la vingtaine ou psychose de teenager tardive, j’avais l’impression de ne plus remplir les critères de la catégorie Ados et d’être à des kilomètres de remplir ceux du monde des adultes*. Et pour cause...


être adulte = boire du café

ou mieux encore

être adulte = boire du vin


Stupides stéréotypes et lieux communs, débile amalgame cérébral, je vous l’accorde. A force d’entendre ma mère (symbole suprême du statut d’adulte) dire : « à ton âge, j’étais pareille » en voyant ma grimace lorsque mes papilles entraient en contact avec la moindre goutte de café ou de vin, je me suis que le jour où j’arriverais à aimer ça, j’aurais atteint une nouvelle phase de ma vie. Genre après l'étape Menstruations, Majorité, Première fois réussies avec brio sans catastrophe naturelle à déplorer, survient l'épreuve des boissons dégueulasses qu'on s'était juré de ne jamais aimer. 

Sérieusement, j’avais de la peine à envisager qu’on puisse apprécier cet ignoble mare brune au goût amer et souvent bien trop chaude, qui empoisonne l’intérieur de votre bouche. Et puis, le vin alors, qu’on en parle ! Ce pseudo sirop violet** / rose / blanc qui en apparence ne répugne pas autant que le café mais qui, à la première gorgée, vous donne l’impression que le ciel d’une fin de journée du mois d’août en Provence vous tombe sur la tête... Très peu pour moi. Moi, je vivais dans un monde d’eau fraîche, Smoothies, Martini-Coca et Tequila Sunrise (je sais, je sais so Basic !). Et puis... 


Et puis, j’ai commencé à "travailler"***.



Et puis, on a commencé à me proposer des cafés (dédicace à Em’ !)



Et puis, j’ai commencé à dire oui (j'imagine que c’était comme la cigarette, je croyais que j’allais avoir l’air plus cool avec une tasse à la main. La faute à Caméra Café !).



Et puis, j’ai commencé à kiffer ça (enfin en dehors du fait que ça soit l’excuse parfaite pour faire une pause de cinq quinze minutes en refaisant le monde avec ses collègues ou pour sortir s’aérer). Et en plus, on se le cache pas, c'est TROP instagrammable les cafés ;-)


Et puis, l'expression "sortir prendre un café" - après 22 ans de déni - a enfin pris tout son sens.


FIN
Entre nous soit dit, j'en suis pas au stade où je vais vous descendre une lignée d'espressos en prétendant que c'est comme s'envoyer un Capri Sonne. J'en reste timidement à la version bien diluée dans une demi-tasse de lait de Soja ou d'amandes. Mais devinez qui est en ce moment même confortablement assise sur un fauteuil en cuire rouge (Fancy!) en train de siroter un Almond Latte ??! Hey les gars, je crois que je deviens adulte ;)


Ma sélection de meilleures adresses pour un Soya / Almond Latte :



Los Angeles - Café Intelligenstia

 Silver Lake
3922 West Sunset Blvd.
Los AngelesCalifornia 90029



Londres - Soho Grind

19 Beak Street
Soho, London
W1F 9RP



Wiesbaden - Café Latte Arte

Langgasse 27
65183 Wiesbaden



Mainz - Möhren Milieu

Adam-Karrillon Strasse 5
55118 Mainz





Et alors vous, vous avez déjà sombré du côté obscure de la caféine ???


Fébrilement**** vôtre,











* Comme quoi ma vie ne se résume pas qu'à faire des listes mais aussi des catégories!
** A ma plus grande incompréhension, le vin "rouge" est VIOLET. 
*** Bon okay, ça sonne beaucoup plus dramatique que la réalité qui consistait à gérer les réseaux sociaux de sa marque préférée
**** Je crois que je devrais me limiter à deux par jours. Oops #overdose. 

2 commentaires:

  1. Bordel Iva tu est ENFIN une adulte moi j'ai trop peur de ce moment ou j'arriverai à boire du café et du vin :'(
    www.leblogdecharlice.com

    RépondreSupprimer
  2. I need coffee everytime ! mdrr
    Bonne journée

    RépondreSupprimer